Interview de la présidente du Silmo Paris, Amélie Morel.

Comment vous sentez-vous, quelques instants avant que SILMO Paris accueille à nouveau son public ?

A la fois fébrile et enthousiaste ! Et je ne dois pas être la seule, nous sommes en effet très nombreux à vouloir à nouveau partager ces moments d’échange et de partage que sont les grands salons professionnels. Malgré les incertitudes liées aux variants du virus qui obligent à la vigilance, je suis confiante pour cette édition des retrouvailles qui va symboliquement marquer une nouvelle ère : il y a eu un avant Covid, il y aura un après Covid. Nous écrivons un nouveau chapitre de la longue histoire du SILMO : je m’en réjouis !

L'exposition est le lien entre les fournisseurs/créateurs et les commerçants. Comment l'industrie, l'industrie optique, a-t-elle souffert de l'absence du SILMO Paris pendant ces deux années ?

Difficile d’évaluer l’impact global de cette absence de salons dans le monde entier, tant les profils d’entreprises et les marchés sont très divers. Il est évident que les grandes entreprises qui disposent d’une force commerciale conséquente ont moins souffert que les petites et moyennes structures qui ont besoin de la visibilité et de la dimension internationale du SILMO. Pour autant, pendant cette incroyable période, chacun a trouvé des solutions provisoires et fait appel au Système D, le secteur de l’optique-lunetterie a moins souffert qu, les entreprises ont su faire preuve de résilience.

Quelles mesures ont été prises pour combler cet écart? Qu'est-ce qu'on doit attendre d'autre ?

Grâce à la digitalisation de l’économie, nous avons pu garder le contact, promouvoir, vendre, échanger… A l’avenir, je pense que les entreprises seront plus sélectives quant au choix des salons dans lesquels elles veulent exposer, et le curseur entre virtuel et présentiel sera calculé au plus juste. C’est aux organisateurs de salons de faire preuve de flexibilité et d’écoute pour démontrer qu’ils sont incontournables. Cela dit, ce qui ne change pas, c’est la dimension « émotionnelle » d’une relation commerciale qui demeure importante pour construire dans la durée. Sans doute y aura-t-il moins de voyages et d’événements professionnels, mais ils ne seront jamais remplacés par du digital.  

Y aura-t-il une version numérique du SILMO Paris ? Si non, qu'est-ce qui a conduit à cette décision?

Avec le conseil d’administration du SILMO, nous avons entériné le fait qu’un salon est bien plus qu’un espace d’exposition, j’ai parlé de la dimension « émotionnelle » qui n’est pas anodine et nécessaire pour tisser des liens professionnels. Mais, le SILMO est aussi digital, sur notre site, nous mettons à disposition de toute la filière, des vidéos, des interviews, des informations, des tendances… D’autre part, pendant toute la crise sanitaire, nous étions présents avec les professionnels, nous sommes restés en contact, nous avons communiqué, nous avons proposé des solutions alternatives comme le SILMO HORS LES MURS... Nous sommes un acteur de la filière investi. Les outils technologiques sont formidables mais ils ne remplaceront jamais la chaleur humaine !

Dites-nous une bonne raison pour laquelle nous devrions visiter le salon SILMO Paris cette année ?

La première raison est de s‘immerger à nouveau dans son univers de prédilection !

Et découvrir toutes les nouveautés de nos fabricants toujours aussi talentueux et passionnés.

Ensuite, c’est de retrouver un salon apprécié pour sa diversité et sa richesse avec tous les outils et tous les espaces qui concourt à sa singularité et à son attractivité : les Silmo d’Or, Silmo Academy, l’espace Silmo Next qui rassemble les tendances produits, des conférences marchés, les innovations, etc. Sans oublier la dimension festive : le SILMO est un salon convivial qui met un point d’honneur à accueillir chacun avec le sourire !

Quelles mesures sont prises pour préserver la santé des visiteurs ? Le SILMO sera-t-il covid-free?

Nous suivons le protocole en usage partout aujourd’hui, avec masque, gel et distance de sécurité. Ce qui change et qui nous rassure, c’est que l’accélération de la vaccination et l’instauration du pass sanitaire étendu vont faciliter les déplacements et l’accès au salon, aux stands, aux événements divers et variés. On peut se réjouir de ces initiatives qui vont rassurer exposants et visiteurs, permettre à chacun de venir, se déplacer et de profiter du SILMO en toute liberté et sécurité.

On se retrouve au #SILMOParis ?

Je parle au nom de toute l’équipe qui s’active en coulisses pour réussir cette édition des retrouvailles et nous sommes très heureux de vous retrouver pour parler de nos métiers, défendre nos savoir-faire et nos créations et trinquer à l’avenir !

 

 

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Annuaire 2021 en ligne !

Decouvrez-le !

Fermer

Découvrez l'Espace Privé !

Une nouvelle fonctionnalité qui facilitera votre networking.