Bilans d’évènement

GROWING TOGETHER - BPI FRANCE

GROWING TOGETHER - BPI FRANCE 

Le 4 avril, au Zappio, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a assisté à l'événement organisé dans le cadre de l'initiative d'investissement Growing Together, accompagné d’entrepreneurs de premier plan, de gestionnaires de fonds d'investissement et de banques de développement nationales. L'événement était coorganisé par la Banque Française de Développement BPIfrance, la Banque Hellénique de Développement (HDB) et la Banque Hellénique d'Investissement et de Développement (HDBI).

Le Premier ministre, accompagné de Nicolas Dufourcq, PDG de BPIfrance, a évoqué les moyens de parvenir à un développement durable, en associant les nouvelles technologies à l'esprit d'entreprise.

Le Premier ministre grec a fait référence à la force des ressources humaines et du capital grec qui attire indéniablement un nombre croissant d'entreprises et d'investisseurs en Grèce. La Grèce acquiert aujourd'hui une nouvelle image qui la rend apte à faire fleurir de nouvelles opportunités d'investissement dans le secteur des affaires, prouvant qu'elle peut offrir bien plus qu'un bon climat.

La phrase caractéristique "Chaque crise présente de nouvelles opportunités" a donné matière à réflexion.

Nicolas Dufourcq a fixé, entre autres, l’objectif de doublement du nombre d'entrepreneurs et d'investisseurs en Grèce, faisant référence au désir de nombreuses PME de démarrer leurs activités en Grèce.

L'objectif commun est la coopération et l'unité entre la Grèce et la France pour un meilleur avenir en matière d'investissements et d'affaires, qui contribuera également à la protection de notre planète.

Par la suite, un atelier sur les énergies propres et la transition vers une économie à faible émission de carbone a été animé par Laurent Thuillier, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie franco-hellénique. Il a été rejoint par les intervenants :

- Paris Mouratoglou, président du groupe EREN

- Vangelis Panagiotis, président de MKG Consulting

- Pascal Lagarde, directeur exécutif de BPIfrance

- Konstantinos Andriossopoulos, professeur à l'ESCP Business School et PDG d'AKUO Energy Greece.

-Elenos Karaindros, directeur général de MYTILINEOS

Le sujet principal de la discussion était la transition en douceur de l'utilisation de combustibles fossiles et de sources d'énergie non durables vers une forme d'énergie sans carbone et la manière dont la réalisation de cet objectif peut être atteinte sans affecter l'économie des petites et moyennes entreprises.

D'autres questions tout aussi importantes retiennent notre attention : le changement climatique, le développement du tourisme vert et l'investissement dans de nouvelles technologies respectueuses de l'environnement.

Le développement et la diffusion des technologies à faible émission de carbone représentent une opportunité énorme pour stimuler et soutenir la reprise de l'économie de l'UE après la pandémie, surtout après l'augmentation rapide des prix du gaz et de l'électricité, qui ont été encore exacerbés par la guerre en Ukraine.

Nous sommes dans l’urgence de réaliser des économies d'énergie et de mettre en œuvre le plan d'investissement dans les nouvelles technologies.

L'innovation et le développement d'une politique durable, ainsi que la réduction de la consommation et de la demande de sources d'énergie non durables sont des facteurs qui contribueront à la réussite de la mise en œuvre de ce plan.

Une question clé qui a été soulevée et à laquelle chaque intervenant a répondu avec des approches différentes était de savoir comment les entreprises pouvaient contribuer à la protection de l'environnement et au développement de nouvelles technologies moins nocives, ainsi que la possibilité de projets qui pourraient avoir lieu dans le secteur de l'énergie en coopération principalement avec les municipalités des îles grecques, exploitant ainsi de nouvelles ressources énergétiques.

Nous devons encourager le secteur du tourisme à poursuivre une réduction à long terme des émissions de dioxyde de carbone ainsi qu'une réduction continue de l'utilisation du plastique.

Bien que, débarrasser complètement la planète des émissions de carbone soit un objectif plutôt inatteignable, puisque davantage de ressources sont nécessaires pour les énergies renouvelables, BPI France a annoncé que le financement de cet effort de projet ne constitue pas un obstacle pour elle.

Cependant, pour réaliser tout ce qui précède, une condition préalable essentielle est certainement la volonté commune et la coopération de tous les peuples pour un environnement plus propre, car ils devront créer et suivre une méthodologie et des outils communs pour mettre en œuvre ce projet.

BPIfrance est prête à aider les PME dans leurs efforts de décarbonisation en mettant en place un plan de financement spécifique (l'accélérateur Décarbonation), en proposant des prêts spécialement conçus à cet effet ainsi que des capitaux d'investissement pour les nouvelles technologies.

Enfin, le discours s'est conclu par une brève présentation de la stratégie climatique et énergétique à long terme qui sera mise en place dans le cadre de la participation du pays à l'objectif collectif européen d'une transition réussie et durable à l'horizon 2050, et par une référence aux éventuelles difficultés qui seront rencontrées en cours de route.

PLUS D'ACTUALITÉS

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Annuaire 2021 en ligne !

Decouvrez-le !

Fermer

Découvrez l'Espace Privé !

Une nouvelle fonctionnalité qui facilitera votre networking.