Interview avec Vassilis Christidis, Administrateur Délégué d’Euler Hermes Hellas

Vassilis Christidis, Administrateur Délégué de la société Euler Hermes Hellas, leader mondial de l’assurance-crédit, a parlé à la Chambre de Commerce des solutions que l’assurance-crédit offre à toutes les entreprises, du potentiel du secteur sur le marché grec et il nous a donné son estimation pour l’avenir de l’économie grecque.

Qu’est-ce qu’une assurance-crédit et quelles sont et quelle type de services Euler Hermes fournit à sa clientèle?

L’assurance-crédit est une assurance qui protège les entreprises contre le risque des ventes à crédit des biens livrés ou des services fournis au client, en leur permettant d’être couvertes et indemnisées en cas de non-paiement de leurs créances commerciales, sur leur marché domestique comme à l'export. Il s’agit d’une manière facile et rapide, un «outil multifonction» autrement dit, pour chaque entreprise qui veut anticiper le risque d'impayés et prévenir le risque client, protéger sa liquidité et développer ses activités à l’intérieur et à l’international.

La société Euler Hermes Hellas est une filiale du Groupe Euler Hermes et elle fournit en Grèce et en Chypre des services de qualité: la prévention du risque client, qui consiste quotidiennement en l'évaluation et la surveillance de la situation financière des entreprises, l’indemnisation des créances non recouvrées en cas de perte, en suivant des procédures simples à une échéance prédéterminée et le recouvrement des impayés à travers un réseau international de collaborateurs juridiques experts.

 

Est-ce qu’il y a un potentiel de développement du secteur des assurances-crédit sur le marché grec?

L’assurance-crédit est notamment importante, puisque les pertes de créances non recouvrées pourraient nuire au bon fonctionnement et la viabilité de l’entreprise. La crise économique et les problèmes de solvabilité auxquels un nombre croissant d’entreprises fait face pendant les dernières années, ont donné lieu à une certaine incertitude et à la baisse de confiance, ce qui implique un tournant important de plus en plus d’entreprises vers les assurances-crédit, non seulement actuellement mais encore dans un proche avenir. Compte tenu des données statistiques publiées par l’Union des Compagnies d’assurance de Grèce, la production en assurances-crédit a affiché une tendance à la hausse depuis 2013. Alors, il semble qu’il y a un potentiel de développement du secteur dans le marché grec.

 

Comment Euler Hermes peut aider les sociétés exportatrices grecques en ce moment critique pour l’économie du pays?

Le risque des créances non recouvrées pour les entreprises est accru en particulier par les ventes à l’export. Dans ce cas, la distance, les barrières linguistiques, les différences culturelles et les différentes pratiques commerciales multiplient les difficultés de prévention et de recouvrement des créances.

La société Euler Hermes Hellas propose aux entreprises exportatrices des solutions innovantes de protection des crédits commerciaux à l’export. Elle protège leurs ventes contre l’insolvabilité des acheteurs, elle prend en charge les démarches de recouvrement à travers un réseau international de collaborateurs experts partout dans le monde et elle leur donne la possibilité d’utiliser la Convention d’Assurances-Crédit afin de parvenir à de meilleurs accords avec des institutions financières, des fournisseurs et des acheteurs. Ainsi, elle permet aux entreprises exportatrices de lutter contre le problème de liquidité, assurer leur viabilité et continuer en toute sécurité leurs activités, même dans le cas où leurs principaux acheteurs seraient insolvables.

 

Selon vous, peut-on espérer la reprise de l’économie grecque prochainement?

L’économie grecque, étant en récession depuis plusieurs années et affaiblie par le contrôle des capitaux et l’incapacité du système bancaire grec de financer le secteur privé, devrait retrouver une croissance positive en 2017 avec le taux de croissance du PIB qui devrait atteindre le 2% et les faillites qui devraient être en baisse même de 5%.

Les mesures d’allègement de la dette annoncées par l’Eurogroup du 5 décembre 2016 en relation avec l’amélioration des perspectives économiques et un allègement possible du contrôle des capitaux le premier semestre 2017 pourraient constituer un facteur positif pour stimuler l’entrepreneuriat.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

FBC Insights